Accueil    
Mardi, le 18 janvier 2011
Avec la fin de ce merveilleux film qu'était le Kodachrome, et comme je l'ai intensément utilisé et aimé, je vais me permettre un petit retour en arrière et m'offrir 10 jours d'intenses couleurs.
Donc, une diapo par jour jusqu'à samedi prochain.
Quelle drôle d'idée que c'était que d'aller en Europe l'hiver. En Suisse pour Noël chez des amis, ce fut parfait, surtout en montagne avec le ciel bleu et le blanc des sommets (voir les images de Heidi Brönnimann pour s'en faire une bonne idée), mais de retour à Paris pour le Nouvel An, on n'était pas préparé pour ce froid et cette humidité.
Un des plaisirs de Paris est d'y arpenter les rues, presque au hasard, avec une vague idée de la destination, comptant sur le charme de la ville pour nous guider. Mais nos journées étaient plutôt rythmées par l'obligatoire pause chaleur. Une heure de marche, une heure dans un café pour essayer d'arrêter de grelotter, puis on recommence. Le pâle soleil hivernal ne réchauffait rien, même le feu d'artifice du 1er janvier ne voulait pas lever, tellement l'air était saturé d’humidité. Certains SDF n’ont pas résisté, la presse rapportait des morts. Et je me demande si cet homme avec son bout de pain a vu le printemps.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.