Accueil    
Mardi, le 29 mars 2011
Le ménage du printemps n'arrivera pas trop tôt, la ville est sale et grise même sous le soleil. N'empêche, l'espoir d'un bel été, chaud juste ce qu'il faut sans trop d'humidité pousse la fatigue de ces hivers que l'on (on c'est moi) trouve toujours trop longs.
Le retour à une température civilisé remets à notre ordre du jour la recherche, cette fois-ci pour vrai, d'un petit terrain en Mauricie, boisé et isolé, mais pas trop, pour y construire un modeste repère. La plupart des gens nomment cela un chalet, mais ça laisse sous-entendre qu'il existe une résidence principale, notre appartement au deuxième étage, du moins dans ma tête, ne se qualifie pas comme résidence, on n'y a ni garage ni cour, obligeant notre pauvre voiture à changer de côté de rue à toute les semaines. Et être propriétaire d'un chalet avant de l'être d'une maison, ça marche pas, c'est comme mettre la charrue avant les boeufs. Ce qui fait qu'on veut pas d'un chalet, on veut être chez nous, complètement, uniquement. Le plus dur sera de trouver l'endroit, surtout que le paradis est cher, faudra peut-être se faire à l'idée du purgatoire.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.