Accueil    
Dimanche, le premier mai 2011
Petit dessin de la maison familiale à Chacoura, fait de, presque mémoire, après être passé devant l'autre jour alors qu'on allait voir un terrain dans un village avoisinant. C'était plus par curiosité, le terrain, car il est trop cher, en pente et sur les rives d'un lac assez peuplées. Ce qu'on cherche est pas cher et isolé, le lac et la pente, on peut faire avec.
Pour revenir à la maison, ma chambre était la petite fenêtre en haut à gauche, donnant sur la route. Les deux chambres avec les lucarnes étaient pour la visite des gens de Québec qui venait en pèlerinage à la maison ancestrale une fois tous les deux, trois ans, l'été, sans s'annoncer, choisissant généralement la plus belle journée alors que le travail dans les champs battait son plein. Pour s'excuser, ils complimentaient ma mère en lui disant qu'elle faisait toujours des merveilles avec pas grand-chose. Comme quoi, un certain humour maladroit de la vieille capitale ne semble pas avoir beaucoup changé!
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.