Accueil    
Mardi, le 19 janvier 2010
Cette image du court métrage «The third & the seventh» avec la lampe fut l'étincelle pour me faire ressortir ce luminaire, qui attendait en pièces détachées que je me rappelle à son bon souvenir. Fait avec une feuille translucide pour ces panneaux de néons que l'on retrouve sur tous les plafonds d'institutions, deux bouts de bois et quatre vis, elle est très simple, d'apparence comme de réalisation.
Le film, une méditation sur l'image de l'architecture, est un tour de force d'un seul individu, Alex Roman, réalisé presque en totalité en images de synthèse. La majorité des lieux existent, mais plutôt que d'attendre pour la parfaite lumière et le moment magique, il a tout recréer.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.