Accueil    
Vendredi, le 23 novembre 2012
Pas tout à fait « Architectural Digest », plutôt appalachian digest, et pourtant l'endroit est extraordinaire, un peu brouillon, et encore, ça ajoute au charme. Atelier, terrain de jeu, caverne d'Ali Baba, le propriétaire des lieux peut, selon l'inspiration du moment, y faire de la mécanique, imprimer de la sérigraphie, enregistrer de l'audio et de la vidéo, aller marcher dans la forêt, rêvasser près de la rivière ou jouer du piano dans le vestibule.
Avec quelques millions et transplantée en Californie, l'énumération pourrait décrire la vie d'un nabab excentrique attiré par les arts, pourtant, c'est l'existence d'un artiste comme les autres, éminemment singulier, se donnant les moyens d'être lui-même.
On y gèle l'hiver, il y a trop de moustiques l'été, mais sinon c'est pas loin du paradis.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.