Accueil    
Lundi, le 10 décembre 2012
Derrière ce paysage, il y a l'autoroute, ce qui enlève à l'endroit une bonne partie du charme étrange qu'il s'efforce à peindre. Il y a peu (lire quelques années), ce n'était qu’un marécage en perdition apprécié des oiseaux migrateurs qu'une société de conservation locale a aménagé. Il y a donc maintenant des canaux retenant les eaux où s'épanouissent les joncs et des arbres morts tenant debout que par habitude.
Ironiquement, la faune déserte maintenant l'endroit.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.