Accueil    
Lundi, le 9 décembre 2013
Mettre au centre, c'est viser une cible, ne pas prendre de chances, pas faire de vagues, espérer le consensus. Décentrer, c'est mettre le centre ailleurs, la même chose, mais à un autre endroit, comme passer d’un camping en Gaspésie l'été à un autre camping en Floride l'hiver. Même roulotte, même bouffe, mêmes voisins, même température, pareil, pareil, pareil.
Jean-Luc Godard, que l'on oublie (bien qu'un nouveau film sortira bientôt) parce qu'il a, à son âge, l'indélicatesse d'être toujours vivant alors que les fleurs attendent dans l'ombre d'être lancées, aimait se réclamer de la marge, marge dont l'utilité est de retenir les pages où se trouve le centre. Ce qui est bien avec elle, c’est sa stabilité. On a beau promener le centre, la marge reste en place, et si on déchire la page, envoyant le centre au recyclage, ce qui reste, ben c'est la marge.
Et puis, on peut aussi s'appuyer dessus, car même marginalisé, elle demeure stable dans son coin, bien à l'aise avec ses limites, car au-delà de celle-ci, c'est l'incommensurable.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.