Accueil    
Lundi, le 3 février 2014
C’est assis sur une seau en plastique entre les deux sièges d’une Econoline roulant sur une route de campagne pendant un de ces étés de travail étudiant que pour la première fois en public, j’ai fait l’apologie d’un foyer confortable arrangé avec style. Évidemment, on s’est foutu de ma gueule, car après tout, j’étais celui qui avait les fesses sur du plastique dur.
Vraiment, j’sais pas d’où ça me vient, juste qu’on me laissait faire ce que je voulais de ma chambre, que j’ai fabriqué ma première bibliothèque pour mon premier appart et qu’Ikea ne fera jamais d’argent avec moi pour ça, que mes premières chaises sont nées d’une convoitise pour de mauvaises copies de cette Mallet Stevens dont s’était doté la cafétéria de l’Université, que les lampes ont suivie peu après, car une fois assis, il faut bien s’éclairer pour lire tout ce papier dans la bibliothèque.
 


Commentaire (1)
Jacques Morin, 8 février 2014
Vraiment très très bien ces photos!
Ça fait trois fois que je les visionne et j’apprécie tout autant qu’à la première fois.
Particulièrement celle où les formes rondes ou ovales de la lampe, de la toile et du meuble contrastent avec les carrés et rectangles de la cuisine.
Bravo!
     .
Merci!
En fait, l’image avec les carreaux bleus au premier plan, c’est la salle de bain. Mais ce sont les mêmes vieilles portes et tiroirs que dans la cuisine.
. . .
 


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.