Accueil    
Samedi, le 29 mars 2014
Plus j’avance (dans tous les sens du terme, car à mesure que je retravaille les images du film sur la Main, je remonte la rue et le cours du temps du même souffle, cheminant presque à la même cadence, aujourd’hui comme il y a sept ans) et plus je redécouvre lentement, image par image, des histoires qui s’écrivent en deux, trois photographies et que la fluidité de l’animation ne permet pas vraiment de saisir, car déjà on est ailleurs, un, deux carrés de trottoirs plus loin. Comme cette enfant en trottinette qui tombe, tous ces regards de travers avec un gros point d’interrogation au-dessus de la tête en périphérie du cadre et ce type, passager d’une camionnette me photographiant le photographiant, lui, plus conscient de ce qu’il fait que moi.
Le film va devoir trouver un moyen de se ralentir lui-même par moment, être précis, se rapprocher, reprendre un peu de distance et repartir.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.