Accueil    
Mercredi, le 11 juin 2014
Il y a des soirées comme ça, où le simple fait de marcher dans la rue rend heureux. Parce que la ville est soudainement belle, la lumière étrangement douce, l’atmosphère étonnamment paisible. Les gens discutent en marchant lentement dans le parc, même la sirène annonçant un coup de circuit à la partie de balle n’est pas agressante. Il fait ni chaud ni froid, le vent est présent, mais discret. Un groupe de sportifs à vélo passe en trombe sans faire le moindre bruit, un couple s’embrasse devant le guichet automatique, ils sont filmés par la caméra de surveillance, mais comme ce n’est pas un baiser volé, ce sera effacé, un homme dort déjà sur un banc.
Ça fait plus d’une heure que je marche, mais de retour sur ma rue, je me dis que je pourrais continuer sans jamais m’arrêter.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.