Accueil    
Jeudi, le 4 septembre 2014
Mourir en santé demande des efforts et nous avons maintenant la technologie pour y parvenir. La tête cherche à dominer le corps, mais ce dernier a une arme redoutable pour ne pas s’en laisser imposer, le cancer. Première cause de mortalité chez l’humain et nos compagnons de maison (chiens et chats), il est l’ultime arme de destruction massive, il est en nous, et on n’a aucun contrôle sur lui. C’est vrai que parfois, on lui arrache quelques batailles, mais la guerre, on ne la gagne toujours pas. Et on ne la gagnera pas, comme Flaubert fut madame Bovary, nous sommes le cancer et il ne disparaitra qu’avec nous. Dans les années 60, un optimiste Fernand Seguin prédisait la victoire sur le cancer qui, ironiquement, l’emportera quelque 20 ans plus tard. Plus personne maintenant n’ose prédire quoi que ce soit, le temps de l’arrogance scientifique s’estompe et Socrate (470-399 av. J.-C.) avait raison avec son « je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien ».
Mon optimisme vient sans doute du fait que deux des trois êtres vivant (connu et nommé) de la maisonnée soient aux prises avec le cancer, le chat s’y mettant aussi. Pour l’instant tout va bien même si la bête s’est activée dans la bête.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.