Accueil    
Samedi, le 27 décembre 2014
Au cinéma américain, les gros films de l’été (succès ou flops) ont presque tous leur affiche au format panoramique, comme si on ne savait pas déjà qu’ils ont l’enflure de leur démesure. Et puis il y a des modes, comme les films d’horreur sens dessus dessous que j’ai remis à l’endroit pour vous éviter le torticolis, le héros songeur, l’affichiste typographe et l’affiche qui se déguise en jaquette de livre (plus Penguin books que nrf Gallimard) avec comme exemple « Nightcrawler et The Rover ».
Avec plus ou moins 500 films produits chaque année aux États-Unis (le nombre exact varie selon la définition que l’on se fait d’un film produit aux États-Unis), ça en fait des affiches, surtout que maintenant on les multiplie, et pas seulement pour les autres marchés, Godzilla par exemple en a une vingtaine à lui seul. Même les films d’auteur s’y mettent, chaque personnage à son affiche et je ne serais pas surpris d’y voir apparaître le visage des réalisateurs vedettes bientôt.
Les belles affiches du cinéma américain 2013
Les belles affiches du cinéma américain 2012
Les belles affiches du cinéma américain 2011
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.