Accueil    
Mercredi, le 19 août 2015
Ils ne font pas la rubrique des faits divers, mais le taux de mortalité de ces petites bêtes est effarant le long de nos routes. Et ce n'est pas seulement les quadrupèdes qui y passent, les oiseaux aussi. Un petit corps en décomposition au milieu de la route, c'est de la bouffe gratis et plusieurs vont se servir au buffet. Téméraires ils sont, jugeant avec expertise la vélocité du véhicule roulant à grande vitesse en leur direction, mais parfois une erreur de calcul peut être fatale. L'approximation dans ce genre d'équation ne pardonne pas et l'oiseau (je n'ai pas eu le temps d'identifier l'espèce, mais ce n'était pas une corneille) que j'ai vu être pulvérisé par sa mésinterprétation d'un calcul différentiel déterminé en une fraction de seconde en est la preuve.
Ce ne devait pas être le premier camion (pick-up) que cet oiseau évitait, mais celui-ci avait une anomalie, une protubérance sur le toit, un peu en retrait, qui visiblement ne fut pas pris en compte lors du calcul de l'échappatoire... et BAM! Une explosion de plumes comme un feu d'artifice, le camion venant à ma rencontre, moi roulant en moto le croisant et les plumes en suspend, figé, du moins dans ma tête, sans trace du corps s'il existait encore.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.