Accueil    
Jeudi, le 17 septembre 2015
Rien de tel qu'un nouveau projet pour retrouver certains plaisirs atrophiés par le laisser aller. Depuis quelques semaines j'arpente la piste cyclable du boulevard Gouin, histoire de ne pas trop m'embourgeoiser dans ma chair. C'est pas que je pars de loin, j'ai toujours été mince, mais avec l'âge, il y a du charnu qui s'invite, et il n'est pas le bienvenue. Le vélo n'a pas encore fait de moi un Lance Armstrong, je n'ai pas la tenue ni le vélo pour ne serait-ce faire semblant d'être compétitif avec une certaine faune bariolée et équipée que je croise (je n'ai même pas de casque), mais j'essaie de soutenir un bon rythme.
Parce que je le fais pour le sport, il ne m'était pas venu à l'idée de traîner l'appareil photo, même si parfois je me disais qu'il y avait des images qui se perdaient. Je ne me souviens plus d'où est venue l'épiphanie, mais avec le projet de la Métropolitaine qui s'essouffle, faire quelque chose avec cette piste cyclable qui sait être parfois fort photogénique ne me semble pas une mauvaise idée du tout.
Alors voilà, ce matin était le premier matin. Au diable le cardio, la photo n'a rien à faire de la performance athlétique, il y a toujours un rayon de soleil qui nous force à arrêter, à tourner autour, à attendre que la vie passe devant l'objectif. Le rebondi devra attendre.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.