Accueil    
Vendredi, le 25 septembre 2015
On imagine, quand on y pense pas trop, qu'une piste cyclable « bucolique » ne fait que ça de sa vie, offrir verdure, point de vue, fleurs et petits oiseaux. Mais à 6h30 le matin, le champêtre n'est pas sa raison d'être, même si le pastoral y est à son paroxysme quand le lever de soleil se fait par un ciel dégagé. C'est plutôt le labeur et la vitesse de pointe de l'heure du même nom qui prévaut, même à vélo. Il n'y a pas grand monde qui s'attarde au paysage à cette heure, c'est de se rendre au travail ou à l’école, et de terminer son jogging avant de prendre sa voiture pour faire de même. Ce n'est que plus tard que les flâneurs arrivent, ceux qui ont le privilège de se lever tard.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.