Accueil    
Mardi, le 13 octobre 2015
Il y a de bonnes mauvaises idées et de mauvaises bonnes idées (j'essaie d'éviter ces dernières), mais l'autre jour, j'ai essayé de mettre en pratique une « bonne mauvaise » et ça n'a pas vraiment fonctionné, question de profondeur de champ, d'arrière-plan bruyant visuellement parlant. Je crois savoir maintenant comment l'aborder, les échecs, ça sert surtout à ça, je vais m'y mettre un de ces jours, avant la neige de préférence.
Ce qui m'amène à ce camion blanc, croisé au détour d'un coin de rue, et qui à la vue des contraventions qui s'accumulent sur son pare-brise, ne bouge pas beaucoup. Avec ma bonne mauvaise idée toujours derrière la tête et la photogénie immaculée du véhicule, comme un canevas vierge, je me suis dit que ça compenserait pour l'arrière-plan. Ce que je n'avais pas vu venir, c'est qu'avec le temps passant, les coulisses se sont invitées sur la scène, les rôles se sont inversés. Quelques heures et le paysage a changé, ce que l'on devinait derrière s'exhibe maintenant comme une toile abstraite au musée. La lumière cachait le motif, l'ombre le révèle.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.