Accueil    
Vendredi, le 27 novembre 2015
Il n’y a pas que les amateurs de sports d’hiver qui deviennent fébriles à la première neige, les cyclistes aussi, du moins ceux qui tentent d’en faire à l’année. Au diable le froid qui engourdit et le vent qui pince, c’est la maîtrise de cette nouvelle surface qui est le défi à surmonter.
Étudiant, j’ai fait un hiver en vélo à Montréal. À l’époque, les pistes cyclables étaient rares et mon trajet quotidien est-ouest aurait profité de celle maintenant aménagée sur De Maisonneuve au centre-ville. Le trajet le plus loin au nord fut à l’Outremont sur Rosemont-Van Horne, de nuit. À l’ouest ce fut NDG au cinéma Empress, renommé cinéma V à cette époque, et à l’est ce fut au Ouimetoscope, chaque fois, évidemment pour voir un film. J’avais une excuse, j’étudiais en cinéma. J’ai oublié le film vu à l’Empress, mais celui du Ouimetoscope était « La Lune dans le Caniveau » de Jean-Jacques Beinex, vu à la dernière séance un vendredi soir de décembre après le party de fin de session chez la prof à Westmount. À l’Outremont, qui allait cesser ses activités cinématographiques peu de temps après, ce fut « Mauvais Sang » de Leos Carax. J’ai épuisé ma carte de fidélité sur ce film, le voyant 5, 6 fois, la répétition aidant sans aucun doute sur la forte impression que ce film a eu sur moi, faisant au passage des icônes de Juliette Binoche et de Denis Lavant. Parlant de cinéma qui ferme ses portes, le cinéma Excentris vient de s’y mettre lui aussi, pas vraiment faute de spectateurs, mais plus des aléas de la distribution. Mon dernier film vu là était, ironiquement, un Carax, son Holly Motors.
Pour revenir au vélo, celui que j’ai utilisé cet hiver là, n’aura pas vu le printemps. Né humble, sans nom, cet hiver fut son chef d’oeuvre, y donnant tout son coeur, prenant sa force dans le froid, la neige et la sloche, abandonnant, à bout de souffle, sous les premiers signes du redoux.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.