Accueil    
Vendredi, le 22 janvier 2016
Recevoir un vélo à Noël, c’est un petit peu cruel parce que, vous savez, la température. Coupable je suis, j’ai fait ça, offrir un vélo en décembre, ce qui, heureusement pour moi, fut comme cette année un hiver tardif. N’empêche, c’est pas des choses à faire, comme offrir un manteau de fourrure en été, c’est contre-intuitif, un coup d’épée dans l’eau. Mais toutes ces semaines passées à couver du regard l’objet précieux, mais inutile ne sont pas vaines. L’objet devient oeuvre d’art, une relation se développe dans l’abstinence, l’appropriation est intellectuelle et ce qui n’était que chose de métal et de caoutchouc devient une part de soi, détachée certes, mais toujours présente.
Le printemps viendra bouleverser cette relation, l’intimité se confrontera à la réalité, il y aura peut-être même de grosses déceptions, mais resteront toujours ces mois d’attente, pour rien ou pour tout.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.