Accueil    
Mardi, le 29 juin 2010
Cinq voitures dont trois fantômes, sept policiers dont deux en uniformes, une prostitué face contre terre criant «Je lui ai juste touché le pénis, vous n'avez pas le droit!», voilà nos nouveaux vendredis soir dans le quartier.
m.a.j.: Ils ont remis ça encore une fois, les mêmes policiers en civil qui procèdent à l'arrestation d'une prostituée. Cette fois-ci, je comprends un peu mieux comment ils fonctionnent. Le policier qui sert d'appât attend une offre, et une fois en voiture pour se rendre au motel, ils se font intercepter, généralement en face de chez nous, par d'autres policiers en civil, en embuscade dans une autre auto. Hier soir, la fille n'a pas résisté, ce qui fait qu'en cinq minutes, ce fut terminé, sans cris, ni douleurs, qu'avec le crissement des pneus des voitures.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.